• En ce moment je fréquente assez souvent le nouveau rayon poissonnerie du supermarché de mon village.

    La poissonnière m'a dit faire des essais pour le moment pour voir ce que cherchait la clientèle. Alors chaque arrivage est assez différent.

    Hier, j'y ai vu de superbes encornets sauvages (c'est ce que disait l'étiquette du moins) et j'ai eu envie de me lancer dans la cuisine d'encornets à l'encre comme ceux préparés par ma mère, un de mes plats préférés

     

    J'avais rapporté du marché une botte d'oignon et une botte d'aillet.

    Arrivée à la maison, recherche de recettes sur Internet.

    J'ai eu la confirmation que c'était une recette espagnole, entrée certainement dans ma famille avec une grand mère espagnole.

    Le lendemain je discute de mon achat avec une collègue de travail grande cuisinière. Elle avait aussi fait un passage au supermarché et avait fait le même achat pour faire la même recette. Etant elle aussi d'origine espagnole, elle pouvait être de bon conseil pour la novice que j'étais.

     

    Ma mère a téléphoné au moment où j'étais dans mes recherches.

    "Tu mets du vin blanc dans tes encornets à l'encre"

    "non"

    Elle m'a expliqué comment trouver l'encre... un filament argenté que je devrais trouver à l'intérieur.

     

    Dans la soirée un dernier coup de téléphone avec le dernier conseil maternel.

    "je rajoute aussi de la chapelure dans la sauce"

     

    J'avais en réserve, donc, ce matin, je me lance dans cette préparation inconnue.

     

    P1050624

     

    Voilà mes monstres.

    Je commence par les ouvrir. Attention aux précieux filets d'encre...

     

    P1050626

     

    Euréka!! Je les ai trouvé.

    La description était bonne... filament argenté c'était tout à fait ça, inutile de chercher une poche.

    Mais attention en les enlevant de ne pas les crever. J'ai du perdre une partie de la précieuse encre comme ça.

     

    La suite de la préparation n'est pas un réel plaisir.

    Il faut vider les bêtes, les peler, l'odeur n'est pas franchement agréable.

     

    P1050625

    Oignons, aillets, et lamelles d'encornet sont mises à revenir dans un peu d'huile.

     

    puis je rajoute l'encre diluée ds un peu d'eau, je saupoudre de chapelure et je laisse cuire à feu doux avec un couvercle une heure en remuant de temps en temps

     

    L'odeur qui gagne la cuisine commence alors à être une senteur connue. Je commence à me sentir sur la bonne voie.

     

    Et voilà, le résultat.

    Le goût est tout ça fait conforme au souvenir que j'en avais.

     

     

    Mais je préfère manger ceux tout prêts de ma maman.

    P1050627

     

     

     

     

     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires